Lidl, la grande braderie du droit social

Le leader du hard discount a résisté à la crise et affiche une belle santé en France. On ne peut pas en dire autant de ses employés, toujours soumis à des abus, pressions et intimidations.

« Nous nous respectons et nous nous faisons progresser mutuellement. » Derrière cette incantation aux allures de commandement biblique se cache la « charte collaborateurs » placardée dans les salles de pause de tous les Lidl de France. Censée éclairer l’engagement social pris par Lidl face à ses employés en réponse à une histoire émaillée de tensions, elle n’en révèle que mieux les manquements. Dernier soulèvement en date, celui de la CFDT qui a réuni tous ses délégués syndicaux devant le siège national…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents