Un objectif bien tiède contre le réchauffement

Si l’accord de Cancún sauve la diplomatie climatique de l’ONU, les engagements de réduction de CO2 actuels sont très insuffisants pour limiter la dérive des températures.

Patrick Piro  • 16 décembre 2010 abonné·es

L’objectif commun est de maintenir la hausse des températures moyennes à 2 °C, reconnaît l’accord de Cancún, voire 1,5 °C si la science climatique l’estime nécessaire – ce qu’exigent les petits pays

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes