Des économies qui vont coûter cher

Politis  • 13 janvier 2011
Partager :

Trente euros de droits d’entrée à l’aide médicale d’État (AME). C’est le forfait décidé par François Fillon pour économiser 6 millions d’euros sur cet accès aux soins dont bénéficient majoritairement des sans-papiers. Faux !, dénonce un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales et de l’Inspection générale des finances, qui estiment ce « droit d’entrée » « financièrement inadapté, administrativement complexe et porteur de risques sanitaires » . L’accroissement final des coûts pourrait aller bien au-delà des économies escomptées. Si 10 % des bénéficiaires retardent leurs soins, la majoration des dépenses pourrait approcher les 20 millions d’euros. Plus de 80 % des bénéficiaires sont des hommes seuls à la santé dégradée, et le risque de fraudes est faible, précise le rapport, qui propose de fusionner l’AME et la couverture maladie universelle (CMU), et d’aligner les tarifs hospitaliers sur ceux de l’assurance-maladie. Économie engendrée pour le coup : 130 millions d’euros.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don