Il faut souffrir pour prendre sa retraite

Les projets de décrets sur les possibilités de départ anticipé à la retraite ont été transmis aux syndicats. Selon Arnaud de Broca*, ils témoignent d’une volonté de restreindre le dispositif.

Thierry Brun  • 27 janvier 2011 abonné·es
Il faut souffrir pour prendre sa retraite
© * Secrétaire général de la Fnath, association des accidentés de la vie qui regroupe 200 000 adhérents. Photo : DANIAU / AFP

Politis : Quatre décrets sur les conditions de départ en retraite dans le cadre du dispositif pénibilité ont été transmis aux partenaires sociaux le 20 janvier. Que pensez-vous de la méthode ?

Arnaud de Broca : Les associations comme la Fnath, représentant les victimes du travail, et l’Andeva [victimes de l’amiante, NDLR] n’ont pas été sollicitées ni consultées. Pour le gouvernement, nous

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes