Un changement possible… mais « compliqué »

Nolwenn Weiler  • 17 février 2011 abonné·es

Parmi les mille et une promesses du Grenelle, celle de réduire de 50 % d’ici à 2018 les quantités de pesticides utilisées en France. L’Institut national de la recherche agronomique

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…