Sondages

Denis Sieffert  • 8 mars 2011 abonné·es

Peut-être bien que le sondage publié samedi dans le Parisien est méthodologiquement discutable. On reprochera sans doute au politologue de service d’avoir abusé de ce petit correctif à la hausse bien connu des spécialistes quand il s’agit du Front national [^2]. Mais il ne faudrait pas que cette ratiocination tourne à la politique de l’autruche. Car, quels que soient ses vices de forme, ce sondage est loin d’être dépourvu de sens. L’important, à plus d’un an de la présidentielle, n’est pas

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes