Le triste sort des prisonniers libanais

Olivier Doubre  • 21 avril 2011 abonné·es

Mardi 5 avril 2011. À la veille de la clôture de la 21e conférence de l’IHRA[^2], les Forces de sécurité intérieure libanaises donnent l’assaut à la prison de Roumieh, près de Beyrouth. Près de 65 % des détenus au Liban y sont incarcérés. La prison est alors en proie à une importante mutinerie. 4 000 personnes y sont enfermées – dont 20 % d’usagers de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 2 minutes