Les arrestations de Tunisiens se multiplient

La situation reste bloquée pour les Tunisiens arrivés en Europe ces dernières semaines. La France se montre inflexible et multiplie les interpellations, alors que la situation sanitaire est toujours préoccupante.

Milhan Guy  • 29 avril 2011
Partager :
Les arrestations de Tunisiens se multiplient
© Photo : AFP / Thomas Samson

Dans toute la France, la politique de fermeté est maintenue envers les Tunisiens arrivés après la chute de Ben Ali. À Paris, les forces de l’ordre ont procédé à des interpellations mardi, mercredi et jeudi, profitant des moments de distribution alimentaire. Quatre opérations ont débouché sur des gardes à vue, encore en cours pour certaines. Mais la plupart des migrants arrêtés ont été relâchés. Ce vendredi, France terre d’asile ne dénombrait que quatre personnes placées au centre de rétention à Vincennes.

À Nice et Marseille, des arrestations ont lieu tous les jours, d’après les témoignages des associations locales qui décrivent l’extrême détresse des migrants, livrés à eux-mêmes. 13 personnes ont été interpellées ce matin à la gare de Nice, en possession d’un titre de circulation dans l’espace Schengen. Le juge des libertés les a placées en centre de rétention pour 15 jours « en attente d’un accord de réadmission en Italie » , d’après l’Association pour la démocratie à Nice (ADN).

Un rassemblement est prévu dimanche à Vintimille pour une distribution alimentaire auprès des quelque 500 Tunisiens qui se trouvent bloqués là-bas. Vendredi soir, les associations s’étaient également données rendez-vous à la Bourse du travail de Paris, en soutien aux migrants tunisiens et pour s’opposer aux interpellations massives.

  • Retrouvez notre reportage complet sur les Tunisiens arrivés à Paris, jeudi 5 mai dans Politis et sur notre site.

Illustration - Les arrestations de Tunisiens se multiplient

  • À lire sur Politis.fr :

Immense détresse des Tunisiens arrivés à Paris (Son)

La France demande un espace Schengen à deux vitesses

La France bloque 60 Tunisiens à la frontière et met en scène son conflit avec l’Italie

Le dédain de l’Europe face à la situation d’urgence en Tunisie **

Société
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »
Entretien 18 juillet 2024 abonné·es

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »

Marie-Christine Vergiat, ex vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), critique sévèrement la publication de plusieurs décrets relatifs à la « loi Darmanin » votée en décembre, la veille de la démission du gouvernement.
Par Tristan Dereuddre
Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »
Reportage 17 juillet 2024 abonné·es

Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »

Au rassemblement organisé le 16 juillet à Paris, les personnes trans proches de Géraldine, 30 ans, tuée dans la nuit du 8 au 9 juillet, ont témoigné des violences et des propos transphobes qu’elles subissent au quotidien.
Par Hugo Boursier
Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc