Un air de famille

Trois groupes et trois albums, non sans liens. Les Hurlements d’Léo, les Ogres de Barback et les Têtes Raides sont en tournée. Tonalités croisées.

Ingrid Merckx  • 21 avril 2011 abonné·es
Un air de famille

C’est venu machinalement : les Hurlements sont huit ; les Ogres, quatre ; les Têtes Raides, sept. Les Hurlements d’Léo (HDL), c’est chant, cuivres, cordes et batterie. Les Têtes Raides aussi, bois, métallophone, accordéon en plus. Idem pour les Ogres, qui jouent aussi de la scie musicale, du theremin, de la vielle à roue, du duduk, de l’harmonica… Les HDL (photo ci-contre) jouent depuis quinze ans. Les Ogres (ci-dessous), dix-sept. Les Têtes Raides, dix-neuf. Les HDL sont produits par Ladilafé, petite boîte créée en 2005 pour faire de l’accompagnement « sur mesure » : production, promotion et tournée (Illene Barnes, La Rue Ketanou). Les Ogres ont créé leur label, Irfan, en 2001, pour se produire et en soutenir d’autres (Lyre le temps, les Fils de Teuhpu, la Fanfare du Belgistan). Les Têtes Raides ont rejoint Tôt ou Tard, gros label indépendant (Thomas Fersen, Mathieu Boogaerts). Or, tous sont actuellement en tournée jusqu’à l’hiver [^2] pour la sortie d’un album chacun : Bordel de Luxe , Comment je suis devenu voyageur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 6 minutes