Un retrait déstabilisant

En refusant d’être candidat, Olivier Besancenot oblige son parti à présenter un « anonyme ».

Michel Soudais  • 12 mai 2011 abonné·es
Un retrait déstabilisant
© Photo : julien/afp

La décision d’Olivier Besancenot de ne pas être candidat pour la troisième fois à une présidentielle est un événement. Il n’est guère d’exemple de responsables politiques qui, assurés d’une certaine visibilité et d’un petit

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 2 minutes