Là-bas

« Tête à claques » Les Grecs vont sûrement apprécier l’intervention très « mouche du coche » du Premier ministre estonien, Andrus Ansip. « Si je peux donner un conseil à la Grèce, a-t-il déclaré lundi, c’est qu’il faut couper les dépenses publiques. » « Le pire dans la politique fiscale européenne, a-t-il ajouté, c’est de dépenser plus que ce qu’on gagne. » M. Ansip, dont le pays vient tout juste d’entrer dans la zone euro, ne serait-il pas, avec son arrogance de premier de la classe, ce qu’on appelle «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.