Le jumeau d’Aristophane

Le dramaturge marseillais
Serge Valletti a entrepris de traduire tout le théâtre du comique grec.
À sa guise, bien entendu.

Gilles Costaz  • 30 juin 2011 abonné·es

Serge Valletti, dont on sait qu’il est une sorte de Beckett marseillais -- mais il dilate à l’infini la parole alors que l’auteur de Godot la comprimait jusqu’au mutisme --, a entrepris une tâche colossale : traduire, ou plutôt transposer, toutes les comédies qui nous restent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes