Dossier : Places de la résistance

« L’Espagne indique la voie contre la farce des fausses alternances »

Politis : Contre qui ou quoi se mobilisent les indignados de Madrid ? Yann Moulier Boutang : Tout d’abord contre les conséquences de quarante-cinq ans de politique néolibérale de flexibilité du contrat de travail, en tant que précaires de tous acabits. Voilà pour l’analyse traditionnelle, qui les voit comme des gens à qui il manque la plénitude d’un véritable statut, donc comme des moitiés d’employé. Il suffit de penser à nos intermittents du spectacle, qui n’en finissent pas de lutter pied à pied contre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents