Voile et « laïcité » : l'UMP prépare le terrain pour 2012

Deux résolutions ont été adoptées cette semaine dans la lignée du piteux « débat sur la laïcité » organisé par Jean-François Copé le 5 avril. Quelques jalons discrètement posés pour une campagne présidentielle qui aura l'islam dans le viseur.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Vous avez aimé le débat sur la laïcité ? Vous allez adorer la journée nationale annuelle dédiée au même thème. UMP et... PS ont adopté de concert mardi 31 mai au Sénat un texte laconique demandant l'instauration le 9 décembre, jour anniversaire du vote de la loi de 1905, d'une journée nationale pour célébrer cette valeur « menacée » :


« La laïcité doit être un principe fondamental constamment rappelé, car il est ce qui nous permet de vivre ensemble, dans le respect des croyances et pratiques religieuses, des opinions et convictions diverses de chacun » argue la résolution.

La journée, ni chômée ni fériée, permettrait « de faire de la pédagogie », estime Claude Domeizel, sénateur PS des Alpes de Haute-Provence et co-auteur du texte, interrogé par l'AFP. Car « la laïcité est menacée, justifie de son côté la sénatrice UMP Sophie Joissains. Notre société souffre d'un effritement des valeurs, d'un cloisonnement des communautés » .

Le parti présidentiel continue donc de développer le thème de la laïcité menacée par l'islam, deux mois après « la convention de l’UMP sur la laïcité » qui a débouché, au terme d'une longue polémique, sur une conférence de presse de deux heures garnie de ministres venus pour la photo.

Mardi, les 14 propositions issues de ce grand déballage national sur la laïcité étaient votées à l'assemblée. Le texte, non contraignant là encore, reprend dans les grandes lignes les 26 propositions sur la laïcité du programme de l'UMP pour 2012, publié le 4 avril. « Un code de la laïcité et de la liberté religieuse » est ainsi réclamé, pour protéger les acteurs de terrain « des pressions et des pratiques extrémistes ». Les députés en appellent aussi à des mesures nouvelles pour lutter contre ceux qui voudraient « s'affranchir des règles communes » et « transgresser les lois de la République en cédant à des revendications communautaristes » .

Au programme en 2012 : les sorties scolaires... puis les entreprises

La résolution demande aussi et surtout que « le principe de laïcité soit étendu à l’ensemble des personnes collaborant à un service public ainsi qu’à l’ensemble des structures privées des secteurs social, médico-social ou de la petite enfance chargées d’une mission de service public ou d’intérêt général ».

Les élus UMP espèrent ainsi trancher le débat sur le port du voile dans les établissements de la petite enfance et appuient la volonté, exprimée par le ministre de l'Éducation, d’interdire aux femmes voilées d'accompagner les sorties scolaires. Malgré un avis contraire de feu la Halde et des syndicats de parents d'élèves, Luc Chatel a annoncé un décret sur le sujet. En allant un peu plus loin encore, puisque la résolution adoptée mardi avance même « qu'une certaine neutralité en matière religieuse » devrait pouvoir « être imposée dans les entreprises. » Une étape supplémentaire dans le combat contre le voile, qui pourrait lever un nouveau débat fumeux.

Ces mesures défendues par l'UMP depuis plusieurs mois restent pour le moment à l'état de propositions, sans qu'un calendrier législatif ne soit mis en place. Mais elles figurent dans le programme de l'UMP pour 2012 et pourront donc servir dans le cadre d'un énième grand débat - présidentiel cette fois-ci - sur la « laïcité ».

Illustration - Voile et « laïcité » : l'UMP prépare le terrain pour 2012
Conseil national de l’UMP, 28 mai 2011 au parc des expositions de Paris.


→ Soutenez le premier reportage collaboratif de Politis.fr en Amérique du Nord, à la rencontre des victimes de l’exploitation des gaz de schiste et des militants opposés à cette technique destructrice.

Politis.fr



Haut de page

Voir aussi

Articles récents