Dossier : Les cent jours qui ont changé la France

Des citoyens de seconde zone

Le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy a fait des Roms et des délinquants la cible de sa politique sécuritaire. Aujourd’hui, les Roms représentent une proportion importante des reconduites à la frontière. En France, ils sont lésés de nombreux droits, particulièrement celui de travailler.

Un an après le discours de Grenoble, où Nicolas Sarkozy promettait de démanteler les « campements illicites », la précarité des Roms a empiré. Les mesures transitoires qui leur interdisent de travailler doivent être prolongées jusque fin 2013. Analyse de Damien Nantes, directeur de Hors la rue, association de soutien aux mineurs étrangers en danger, et membre du réseau Romeurope. Politis : Où en sont les Roms ? Damien Nantes : La politique d’expulsion est en place depuis 2007, voire 2003. Le discours de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents