Dix ans après le G8 de l’horreur

Les activistes altermondialistes européens ont rendez-vous du 20 au 23 juillet à Gênes, en souvenir de la répression qui tua Carlo Giuliani en 2001.

Olivier Doubre  • 14 juillet 2011 abonné·es
Dix ans après le G8 de l’horreur

Gênes, piazza Alimonda, 20 juillet 2001. Les échauffourées entre une police particulièrement agressive et les manifestants contre le G8, qui vient de débuter sous la houlette d’un Silvio Berlusconi tout sourires car réélu quelques semaines plus tôt, durent depuis plus heures déjà. Au milieu de l’après-midi, l’irréparable se produit. 


Au milieu des gaz lacrymogènes, un jeune homme, Carlo Giuliani, 23 ans, tente de jeter un extincteur sur une Jeep des carabiniers quand l’un d’entre eux, Mario Placanica, 24 ans, pointe son pistolet et tire. L’activiste s’écroule. Encore en vie selon les médecins arrivés rapidement sur place, il meurt sans doute lorsque la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 3 minutes