Et viva Eva !

Denis Sieffert  • 14 juillet 2011 abonné·es

Ce sera donc Eva Joly ! On s’en doutait un peu depuis que l’ex-magistrate avait manqué pour une poignée de voix la victoire au premier tour des primaires organisées par Europe Écologie-Les Verts (EELV). Mais, tout de même, quelle surprise ! Certes, mardi soir, lorsque le résultat sera officiellement proclamé (nous n’y sommes pas encore tout à fait), notre étonnement sera retombé. Mais, quinze jours plus tôt, on n’aurait pas parié lourd sur les chances de Mme Joly -- de son nom norvégien Gro Eva Farseth -- de succéder à l’ancêtre René Dumont, premier candidat du mouvement écologiste, en 1974. À tout prendre, la surprise est heureuse. Pour notre part, nous aurions préféré un candidat du sérail. Le mouvement ne manque pas de personnalités capables d’incarner l’écologie dans toute sa complexité. À commencer par sa secrétaire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes