Le Venezuela déboussolé

Le président socialiste Hugo Chávez vient de rentrer après une longue absence à Cuba pour cause de cancer. Son absence a révélé la fragilité d’un système politique trop personnalisé. Correspondance de Caracas.

Contre toute attente, le président Chávez est rentré lundi dernier dans son pays, après un mois d’absence à Cuba, où il a été opéré d’une tumeur cancéreuse. « C’est le début du retour » , a-t-il déclaré par téléphone à la télévision, alors que son état de santé monopolisait toutes les discussions des Vénézuéliens. Amaigri, grave et ému, Chávez s’était adressé le 30 juin à son peuple depuis La Havane. « Quand je l’ai vu lire son discours, ça m’a émue. En douze ans à la tête du pays, je ne l’avais jamais vu…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents