Les fulgurances d’Attali


Denis Sieffert  et  Christophe Kantcheff  et  Jean-Claude Renard  • 28 juillet 2011 abonné·es

Ah, les missions ! Elles suscitaient beaucoup de convoitises. Quel admirable tremplin aux ambitions ministérielles quand on n’est pas en situation de postuler immédiatement. Le plus pugnace était un certain Jacques Attali. Il venait, au cours de l’été, de boucler un essai qu’il qualifiait de « visionnaire », publié sous le titre C’est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes