Pascal Rambert : « J’aime et je déteste »

Pascal Rambert, metteur en scène ambivalent vis-à-vis du festival.

Gilles Costaz  • 7 juillet 2011 abonné·es

Politis : Vous aviez provoqué la fureur du public avec After/Before en 2005. Après plusieurs belles créations ( les Parisiens, Gelgames ), vous revenez à Avignon…
 <

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes