Revenus des Français : les écarts se creusent

Le pointage annuel de l'Insee sur les revenus des Français, rendu public ce mardi 30 août, confirme l'accroissement des inégalités. En 2009, 8,2 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La litanie est bien connue et l’effondrement des bourses mondiales n'y change rien : les plus riches continuent de s’enrichir tandis que les bas revenus ressentent le plus durement la crise. L'Insee a rendu public ce mardi matin son enquête annuelle Revenus fiscaux et sociaux sondant l'évolution du niveau de vie des Français : d'après l'étude menée en 2009, 8,2 millions de personnes vivent avec moins de 954 euros par mois (le seuil de pauvreté), soit 13,5 % de la population française. Cela représente 337 000 personnes de plus qu'en 2008 (ou 0,5 point de pourcentage).

Le niveau de vie des 10 % de Français les plus pauvres est aussi en légère baisse après trois années d'augmentation. Ils percevaient, en 2009, 1,1% de moins qu'en 2008. Et cette tendance concerne les 40 % des foyers les plus modestes. D'après l'Insee, c'est l'augmentation du chômage qui explique en priorité cette dégradation du niveau de vie des Français, en dépit du versement de prestations exceptionnelles et de l'entrée en vigueur du Revenu de solidarité active (RSA) en 2009. Deux leviers qui ont tout de même amorti la paupérisation des bas revenus.

Le haut du panier continue en revanche d'accumuler des richesses : les 10 % des Français les plus riches connaissent une augmentation de leur niveau de vie de 0,7 %.

En juin 2010, l'Insee publiait des chiffres plus précis concernant les 0,01% des Français les plus riches. La tendance était là encore à l'augmentation des inégalités. D'après les chiffres recueillis en 2008, soit avant la crise financière, les 0,01% des plus riches percevaient 61 000 euros par mois en moyenne, leurs revenus augmentant de 33 % entre 2004 et 2008.

Quant aux 1 % des Français les plus riches, ils perçoivent à eux seuls 5,5 % des revenus d’activité, 32,4 % des revenus du patrimoine et près de la moitié des revenus « exceptionnels » (dividendes). Ces 600 000 personnes reçoivent en moyenne 50 % de leurs revenus via leurs placements financiers ou immobiliers. Ce sont ces dividendes et intérêts qui sont en augmentation et conduisent à l'accroissement de leurs revenus.

Les principaux chiffres :

  • Niveau de vie médian en 2009 (Revenu net, dit « disponible » par rapport au nombre « d’unités de consommation ») : 1 590 € par mois .

  • Niveau de vie des 10 % des personnes les plus modestes : moins de 867,5 € par mois (10 410 € annuel) -1,1 % par rapport à 2008.

  • Niveau de vie des 10 % des plus riches : plus de 2986 € mensuel (35 840 € annuels) +0,7 % par rapport à 2008.

  • Seuil de pauvreté : 954 € par mois (+0,3 % par rapport à 2008). 13,5 % de la population (+0,5 point de pourcentage).


Photo : AFP / IMAGE SOURCE / Bjarte Rettedal

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents