Dépouillement de l'école : les profs à poil

Les syndicats du public et du privé de l'Education nationale appellent à une grande journée de mobilisation aujourd'hui. Dans un autre style, le Collectif contre le dépouillement de l'école a choisi l'humour - et la nudité - pour dénoncer la baisse drastique des moyens dans l'Education.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Ils enseignent les lettres classiques, l'économie ou l'éducation physique. Pour se faire entendre, 15 enseignants du Collectif contre le dépouillement de l'école ont lancé le 9 septembre leur propre calendrier dénudé pour dénoncer l’abandon par l’État de sa mission de service public d’éducation.

Illustration - Dépouillement de l'école : les profs à poil

Cette campagne vise à diffuser un « manifeste contre le dépouillement de l'école » , qui avait déjà recueilli 24 800 signatures au 26 septembre. Le texte dénonce les suppressions de postes d'enseignants (80 000 titulaires en cinq ans), le recul de la formation des enseignants, la suppression de la carte scolaire, les sureffectifs et le manque de moyens dans les classes. En d'autres termes, « une logique comptable et technocratique à courte vue » qui « menace les fondements de l’école républicaine » .

Illustration - Dépouillement de l'école : les profs à poil

Invité sur le plateau de France 3, dimanche 18 septembre, le ministre de l'Education, Luc Chatel, s'est dit « choqué » que des enseignants « puissent porter atteinte à l'image même du professeur. » « J'ai une trop haute estime du professeur (...) pour accepter un tel dénigrement » a-t-il lancé sans ironie.

Voir la vidéo :


Luc Chatel invité du "12/13 Dimanche" sur France... par Luc-Chatel

La réponse du collectif:


Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents