Faut-il participer à la primaire ?

Choisir son candidat socialiste à l’élection présidentielle ? C’est non pour Clémentine Autain, et oui pour Pierrick Tillet, alias Le Yéti.
Chacun expose ici ses arguments.

La primaire est une tentative de modernisation politique, de rénovation démocratique. Ce n’est pas rien et je comprends que le processus suscite de l’enthousiasme. On lui reproche à juste titre d’accroître la personnalisation de la vie politique et de se mouler à merveille dans l’esprit de la Ve République qu’il faudrait balayer. Mais la raison pour laquelle je n’irai pas voter se situe fondamentalement ailleurs. En réalité, cette primaire, ce n’est pas vraiment mon affaire. Mon candidat, c’est Jean-Luc…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.