Le repentir de Rosanvallon

Pour le troisième volet de ses recherches sur les « mutations contemporaines de la démocratie », l’historien explore le concept d’égalité. Un retour aux sources ?

On se souvient de la colère dans le propos de Pierre Bourdieu dès qu’il se mettait à évoquer l’influence, auprès des élites politiques, économiques et intellectuelles, de feu la Fondation Saint-Simon. Créée au début des années 1980, celle-ci fut l’un des premiers think tanks à la française, travaillant à nouer une alliance entre une gauche réformiste et les tenants d’un libéralisme déjà en passe de devenir le néolibéralisme que nous subissons depuis lors. Avec quelques autres, Pierre Rosanvallon était à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.