Dossier : Aubry-Hollande, quelles différences ?

Les Juifs de France face à l’isolement d’Israël

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Jamais depuis sa création, en 1948, Israël n’a été aussi isolé sur la scène internationale. Au cours de la dernière décennie, l’image de ce pays s’est rapidement dégradée. Les raisons en sont multiples : non-respect des accords d’Oslo de 1993, punitions collectives infligées aux peuples de la région, Libanais en 2006, Palestiniens de Gaza fin 2008-début 2009, blocus de Gaza, usage contre des populations civiles d’armes interdites par les conventions internationales, colonisation galopante de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.
Cette volonté du gouvernement le plus à droite de l’histoire d’Israël de créer une situation de fait, qui risque rapidement de rendre impossible toute solution à deux États, est à présent trop manifeste.

En outre, les révolutions arabes ont fait chuter, ou fragilisé, des régimes autoritaires qui étaient des gages de statu quo, et une crise ouverte a éclaté entre Israël et la Turquie, pourtant alliée traditionnelle de l’État hébreu. La dégradation est telle que le Président américain et les principales capitales européennes sont de plus en plus embarrassés à devoir, souvent pour des raisons de politique intérieure, défendre l’indéfendable. Comment les Juifs de France vivent-ils cette situation ? Au moment où la Palestine demande la reconnaissance de l’ONU, Dominique Vidal est allé à la rencontre de certains d’entre eux. Leurs réponses contredisent l’image d’une « communauté » inconditionnelle et unanime. Une image entretenue par des organisations qui, comme le Crif, monopolisent trop souvent l’expression publique.


Photo : AFP / Guillot

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents