Ex-guérillero et maire de Bogota

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est un transfuge de la guérilla, Gustavo Petro, qui a remporté dimanche l’élection à la mairie de Bogota, en Colombie. « Bogota a dit oui à la réconciliation » , a-t-il proclamé à l’annonce de sa victoire avec 32 % des voix, face au candidat de droite Enrique Penalosa (25 %). Gustavo Petro, un économiste de 51 ans, avait été membre du mouvement M-19, une guérilla nationaliste fondée en 1970 pour dénoncer la fraude électorale. Ce mouvement avait déposé les armes en 1990. Ses ex-dirigeants sont aujourd’hui généralement intégrés à la société civile colombienne.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.