Rallonge pour Salah Hamouri ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Si c’était le cas, ce serait un véritable camouflet pour la France. Au moment où notre diplomatie est enfin intervenue en faveur du jeune Français de père palestinien Salah Hamouri, Israël fait savoir qu’il n’est pas question de libérer le jeune homme avant le mois de mars. Emprisonné le 13 mars 2005, et condamné à une peine de six ans, huit mois et quinze jours, il est en fait libérable le 28 novembre prochain. La France va-t-elle laisser faire ?


Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.