À contre-courant / La dépendance financière du nucléaire

Jérôme Gleizes  • 1 décembre 2011 abonné·es
Au-delà de l’argument éthique, les arguments économiques montrent que l’EPR est une catastrophe industrielle, et le nucléaire un gouffre financier. Son développement, notamment en France, a créé une dépendance financière. Loin de permettre une indépendance
Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes