À contre-courant / La dépendance financière du nucléaire

Au-delà de l’argument éthique, les arguments économiques montrent que l’EPR est une catastrophe industrielle, et le nucléaire un gouffre financier. Son développement, notamment en France, a créé une dépendance financière. Loin de permettre une indépendance énergétique (par ailleurs fausse puisque le nucléaire représente 17 % des dépenses énergétiques), ce développement est surtout lié à celui du nucléaire militaire. L’EPR de Finlande est passé d’un coût prévisionnel de 3 à 6,6 milliards d’euros, et celui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Politique-fiction

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.