Impertinent Giesbert !

L’autre jour, donc, peu de temps après que François Fillon et divers autres humanistes régimaires avaient publiquement douté que « madame Joly » fût assez française pour briguer cheux nous un mandat présidentiel, Patrick Besson, collaborateur à le Point, a contrefait dans une chronique l’accent d’Eva Joly – lui faisant dire, notamment, « zalut la Vranze », au lieu de : « *Salut la Franc1]] ». Le directeur du Point, Franz-Olivier « Slurp » Giesbert, a trouvé ça désopilant2. Eva Joly moins : elle a trouvé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents