Dossier : La politique noyée dans le talk-show

« La parole publique s’affaiblit »

Avec l’hypermédiatisation, la fonction politique se fonde désormais davantage
sur l’image et l’impression de compétence que sur des positions idéologiques.

Historien des médias et professeur de l’information et de la communication à l’université Paris-III, Éric Maigret analyse l’entrée des politiques dans le divertissement, et l’intrusion de celui-ci dans le débat politique. Politis : On a l’impression que les personnalités politiques, à la télévision, sont plus souvent dans les émissions de divertissement que dans les débats strictement politiques… Éric Maigret : À vrai dire, cela ne date pas d’aujourd’hui. Lionel Jospin poussait déjà la chansonnette chez…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.