« La parole publique s’affaiblit »

Avec l’hypermédiatisation, la fonction politique se fonde désormais davantage
sur l’image et l’impression de compétence que sur des positions idéologiques.

Jean-Claude Renard  • 8 décembre 2011 abonné·es

Historien des médias et professeur de l’information et de la communication à l’université Paris-III, Éric Maigret analyse l’entrée des politiques dans le divertissement, et l’intrusion de celui-ci dans le débat politique.

Politis : On a l’impression que les personnalités politiques, à la télévision, sont plus souvent dans les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La politique noyée dans le talk-show
Temps de lecture : 3 minutes