Le PS s’efface derrière Hollande

Lors de la convention d’investiture des candidats socialistes, la consigne était au silence et à la discipline.

Circulez, il n’y a rien à voir ! C’était un peu l’ambiance, samedi, à la convention d’investiture des candidats PS aux élections législatives. En d’autres temps, ce genre de rassemblement aurait été l’occasion d’une belle photo de famille regroupant tous ceux qui, en juin, affronteront le suffrage universel. Là, rien de tel. La consigne était plutôt à la discrétion. Fait inédit, les caméras, les radios et les photographes ont dû rester aux portes de ce rendez-vous statutaire, vite expédié dans une petite…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents