Dossier : Sarkozy le boulet de l'UMP

Objectif zéro rival

L’UMP ne recule devant rien pour empêcher toute candidature dissidente. Borloo et Villepin ont reculé. Reste Hervé Morin.

Sera-t-il le dernier survivant ? De tous les candidats putatifs que la droite ­comptait dans ses rangs, il y a pas même un an, Hervé Morin est l’un des rares à avoir eu l’audace de déclarer sa candidature à l’Élysée. Le président du Nouveau Centre, parti de la majorité présidentielle constitué en 2007 par des parlementaires et élus de l’UDF hostiles à la position neutraliste de François Bayrou dans l’entre-deux tours, est toutefois un candidat en sursis. Dimanche matin, au moment de se jeter à l’eau, sous…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.