« On subit les décisions de l’Élysée »

Les salariés de RFI ont mené une semaine de grève afin de refuser un projet de fusion avec France 24 décidé par la direction de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Explications de Catherine Rolland, déléguée du SNJ-CGT.

L’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), c’est comme la Samaritaine. Il se passe toujours quelque chose. Rappelons-le : AEF (qui, depuis le 1er janvier 2010, ne relève plus du ministère des Affaires étrangères mais du ministère de la Culture et de la Communication) regroupe RFI, France 24, TV 5 monde et Monte Carlo Doualiya, filiale de Radio France Internationale pour les émissions de langue arabe. Lundi 28 novembre, il était difficile d’avoir une information sur RFI : la musique tournait en boucle. Les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents