Poutine : victoire xénophobe

Après l’exploitation par Vladimir Poutine du sentiment nationaliste et raciste qui anime une partie de la population russe à l’égard des Caucasiens, son parti, Russie unie, a gagné les élections législatives.

Tous les résultats ne sont pas encore connus en provenance des républiques autonomes du Caucase et des circonscriptions les plus isolées d’un pays qui ne compte pas moins de dix fuseaux horaires. La victoire aux élections législatives du parti – presque unique – de Vladimir Poutine, qui règne depuis onze ans sur la Russie, n’en est pas moins acquise. Victoire partagée avec ses partis satellites, qui se présentent faussement comme des opposants. Le souverain formé dans le communisme, qui obtiendra…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.