Quand l’eau devient trop chère

Associations et militants du Front de gauche de La Ferté-sous-Jouarre et du Pays fertois réclament le retour en régie publique de l’eau. Un long combat qui reçoit le soutien d’élus de l’Essonne.

Cela n’échappe à personne. En transport en commun, en voiture ou à pied, l’entrée dans la commune de La Ferté-sous-Jouarre, en Seine-et-Marne, se fait sous le signe de la lutte contre ce fléau nouveau qu’est l’extraction des huiles de schiste. « Non aux huiles de schiste » , peut-on lire en gros caractères sur une immense banderole, symbole d’un combat qui se poursuit à 60 kilomètres de Paris. Dans la commune et le département, les habitants se sont fortement mobilisés au début de l’année contre les sites…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents