L’interpellé du nouvel an est mort

Politis  • 12 janvier 2012
Partager :

Le jeune Wissam El-Yamni, qui était dans le coma depuis un malaise cardiaque intervenu pendant son interpellation dans le quartier de la Gauthière à Clermont Ferrand, au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, est décédé lundi 9 janvier.

Âgé de 30 ans, il n’avait aucun antécédent médical. Des fractures aux côtes et des lésions sur le cou ayant été relevées, deux policiers sont actuellement visés par une information judiciaire pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l’autorité publique ». Une marche silencieuse (photo) a rassemblé 500 personnes samedi 7 janvier, et des voitures ont été brûlées. La tension restait vive en début de semaine.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don