Vies à bascule

Trois pièces courtes de l’Australien Daniel Keene par Didier Bezace, explorant des face-à-face bouleversants.

Gilles Costaz  • 5 janvier 2012 abonné·es

Trois moments. Trois duos. Trois types d’humanité. À chaque fois, des humbles qui ont autant de difficultés avec la notion de bonheur qu’avec la réalité du malheur. Des murs noirs, conçus par Jean

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes