À contre-courant / Non au traité Merkozy !

Le traité intergouvernemental que le chef de l’État français s’apprête à signer est doublement inacceptable. Il l’est quant à la procédure antidémocratique adoptée : une convention, engageant le Parlement européen, à défaut d’une constituante, aurait dû ouvrir un débat engageant une modification des règles du jeu dans les constitutions nationales. Il l’est surtout quant au fond, car il durcit dogmatiquement le Pacte de stabilité. Trois nouveautés sont introduites par rapport au paquet gouvernance (le «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.