Fipa, lucarnes sur le monde

D’un bidonville au fond de la Guyane à un hôtel au Mozambique, le Fipa a rendu compte durant une semaine à Biarritz d’une production audiovisuelle florissante.

Jean-Claude Renard  • 2 février 2012 abonné·es

Deux curiosités d’abord : Tin City Voices et Grande Hotel. Le premier, d’Elijah Marchand, se veut une exploration sans pathos d’un bidonville à Georgetown, en Guyane, à travers le portrait de trois de ses habitants, des vies parallèles en butte à la violence ambiante et au désespoir.

Le second documentaire, de Lotte Stoops, raconte l’étonnante histoire, à Beira, au Mozambique, du gigantesque Grand Hôtel, de 12 000 m2,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 3 minutes