Fukushima : les antinucléaires sur la brèche

Au Japon, la conférence mondiale pour la sortie du nucléaire a souligné les insuffisances des pouvoirs publics dans la prise en charge des suites de la catastrophe. Les Japonais se mobilisent pour lutter contre l’atome.

«Je veux savoir ce qui est le plus important pour les hommes politiques. L’argent ou bien nos vies ? Je ne veux pas tomber malade, je ne veux pas mourir. » Yûri Tomitsuka,10 ans, fait partie des dizaines de milliers de personnes évacuées de Fukushima. C’est par son témoignage qu’a débuté la conférence mondiale pour la sortie du nucléaire, les 14 et 15 janvier dans la ville de Yokohama, au sud de Tokyo. Une conférence orientée vers la sortie du nucléaire et l’utilisation d’énergies renouvelables, mais aussi…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.