Bouffée délirante

Il était une fois un professeur de philosophie qui détestait la démocratie libérale, la religion et la morale. Il souhaitait dynamiter ou brûler, c’était selon les jours et l’humeur, la Bourse ou les urnes. C’était par ailleurs le plus doux et le plus aimable des hommes. Il s’appelait Louis Althusser. Il enseignait alors à l’École normale supérieure. Je suis tombé immédiatement sous le charme de ce grand mélancolique qui parlait avec beaucoup de douceur, comme Lucky Luke, dont il avait le look, y compris…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.