Dossier : Changer de République !

Le déficit démocratique de la Ve

Possession du pouvoir par un seul homme, défaut de représentation sociologique... Qui est prêt à modifier une constitution très critiquée depuis 1958 ?

La constitution de la Ve République est à bout de souffle. Vue de Sirius, cette loi fondamentale, en dépit du coup de force initial, a permis de doter la France d’institutions stables. Cinquante-quatre ans est un âge vénérable dans un pays qui n’a jamais sacralisé sa loi fondamentale. Depuis la Constitution du 3 septembre 1791, qui établissait la monarchie constitutionnelle, nous en avons connu au moins onze – seize, si l’on prend en compte la loi constitutionnelle établissant l’État français, les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.