Russie : prudences françaises

Politis  • 8 mars 2012
Partager :

En d’autres temps, Nicolas Sarkozy aurait, le premier, félicité chaleureusement Vladimir Poutine pour son élection. En campagne électorale, et alors que la Russie continue de soutenir le régime syrien occupé à massacrer son peuple, la prudence est de mise. Lundi, la France s’est contentée de « prendre note des résultats provisoires de l’élection présidentielle russe indiquant une nette victoire de M. Vladimir Poutine dès le premier tour » . En attendant, dit-on à Paris, le rapport des observateurs européens sur le déroulement d’un scrutin entaché de très nombreuses irrégularités.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don