Grande lessive à RFI

Après sa fusion avec France 24, sur fond de plan social, la station craint de perdre son ouverture sur le monde.

«France Bleu Afrique ». C’est ainsi que certains imaginent déjà ce qu’il restera de RFI si les réformes imposées par la direction, menée par Anne-Marie Capomaccio et Nahida Nakad, se poursuivent. Toutes deux ont été nommées en mars, après qu’Alain de Pouzilhac a annoncé en décembre que la fusion entre RFI, France 24 et Monte-Carlo Doualiya allait « offrir à ceux qui le veulent de nouvelles perspectives de carrière, des audiences supérieures, des parts de marché encore plus importantes, une plus grande…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.