Les poissons-garçons

Le film d’animation de Sébastien Watel permet à SOS homophobie d’ouvrir des débats sur l’homosexualité avec des élèves de primaire.

Ce matin-là, au théâtre-cinéma Le Brady, dans le Xe à Paris, est projeté devant des classes de primaire le Baiser de la lune. Il s’agit de ce court-métrage d’animation dont beaucoup ont déjà entendu parler du fait de la polémique qu’il avait suscitée avant même sa réalisation. En 2010, son réalisateur, Sébastien Watel, propose à l’Éducation nationale d’accompagner un projet de film d’animation sur le thème des discriminations, notamment homophobes. L’institution refuse, au prétexte que les élèves de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents