Réécrivez le discours de Grenoble

Vous avez détesté le discours de Grenoble, prononcé par Nicolas Sarkozy, le 30 juillet 2010 ? Après trois nuits de violence dans un des quartiers de la ville, le président promettait de faire la « guerre » aux « truands » , ciblant d'une même rafale la « permissivité et la démission » de la justice des mineurs, les « parents négligents » , « 50 années d'immigration insuffisamment régulée » et la population Rom. Près de deux ans plus tard, l'association « Les arts du récit » et le collectif « Villeneuve…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents