Apprendre à désobéir

Que faire ? Dire « stop » quand votre boss veut vous donner encore plus de boulot, refuser de payer quand le médecin vous facture des dépassements d’honoraires, dire « non » au blouson vert qui vous tend un journal gratuit à la sortie du métro, taguer – discrètement – les affiches de pub… Il s’agit de profiter des occasions de la vie quotidienne où le fait de désobéir (ou, au moins, de dire non) est bénin tant pour votre casier judiciaire que pour votre morale. Le plus simple est encore de rejoindre un de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents