Comment émerge une conscience de classe

Réédition d’un ouvrage majeur, fresque et analyse sociale du monde ouvrier anglais.

Le lecteur des romans de Charles Dickens ou d’Émile Zola ressent généralement une grande révolte devant la pauvreté et la terrible exploitation qui frappent, à l’heure de la révolution industrielle, le prolétariat français ou anglais. La lecture de la Formation de la classe ouvrière anglaise pourrait bien faire passer les malheurs d’Oliver Twist ou des personnages de la Bête humaine pour de douces historiettes (à caractère social). On est en effet frappé par l’extrême violence qui entoure les rapports…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents