Dossier : La nature en Bourse

La complicité des ONG

Quoi de plus efficace qu’un blanc-seing des écolos pour valider l’économie verte ?

Dow, géant mondial de la chimie, l’a bien compris en faisant accepter sa stratégie par The Nature Conservancy (TNC), grande association environnementale étasunienne. En 2008, Dow lui attribue 1,5 million d’euros pour restaurer une forêt dominant la ville brésilienne de São Paulo : bien moins onéreux que de renforcer la station de traitement des eaux en aval (une des activités de Dow), confrontée à la turbidité des écoulements suite à l’érosion des sols, faute d’arbres. En 2011, Dow lance une collaboration…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents