La faim de l’« ayraultport » ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Depuis le 11 avril, la lutte contre la construction très controversée de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), projet entaché d’aberrations économiques et techniques, a pris un tour plus radical. Quatre militants, dont deux agriculteurs et une élue locale, mènent une grève de la faim pour protester contre les expropriations en cours. Michel Tarin, 64 ans, agriculteur, tient le coup depuis le début, les autres se relaient. L’action prend un sens particulier : Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes, promoteur principal et obsessionnel d’un projet rebaptisé par dérision« ayraultport », fait partie des favoris pour le poste de Premier ministre en cas de victoire de Hollande à la présidentielle.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents